Privilégier l’ergonomie

L’utilisation continue et répétée de chariots de manutention dans des conditions non ergonomiques génère des troubles musculo-squelettiques (TMS) chez le cariste. Il est donc important d’apporter aux caristes des matériels qui prennent en considération l’ergonomie.

L’utilisation de chariots ergonomiques et la réflexion sur l’ensemble des mouvements accomplis au cours de la journée doivent donc être au cœur des préoccupations.

 

Pour cela, il existe quelques recommandations de bon sens à considérer :

  • Limiter les efforts lors de la manutention manuelle
    La CNAMTS recommande que les hommes et/ou les femmes ne portent pas plus de 15 kg.
  • Limiter la hauteur des palettes
    La CNAM recommande une hauteur de charge maximum à 1.8 m. La personne qui prépare/décharge les articles sur les palettes préserve ainsi une bonne position ergonomique.
  • Privilégier des chariots ergonomiques
    Ils favoriseront une position de conduite adéquate et une visibilité périphérique optimale pour plus de sécurité.
Voyons comment le choix de votre chariot élévateur peut contribuer à améliorer les conditions de travail de vos caristes.

RÉDUIRE LES Troubles musculo squelettiques GRÂCE À L’ERGONOMIE DES CHARIOTS

La productivité et l’assiduité de vos caristes sont directement liées à la prévention des troubles musculo-squelettiques lors de l’utilisation des chariots ou de la manipulation de charges. Aussi, il est très important d’équiper au mieux vos chariots et d’adapter les flux pour éviter les TMS.

vibrations limitées

L’INRS a réalisé en octobre 2009 une étude sur les vibrations générées lors des chargements et déchargement des camions et recommande :

  • Des sols lisses et sans obstacles
  • De réduire la vitesse de 9 à 6 km/h lors des opérations de chargement/déchargement
  • De circuler avec des roues en bon état (bandages ou pneus pleins souples)

Cabine spacieuse

Pour diminuer la pénibilité du travail et les troubles musculo-squelettiques, il est nécessaire que vos chariots soient équipés d’une cabine spacieuse pour :

  • Favoriser le changement de position du cariste
  • Permettre d’entrer et sortir sans difficultés
  • Faciliter un déplacement aisé de la colonne vertébrale et de la tête pour une meilleure visibilité
 
Accès aisé au poste de conduite Poste de conduite confortable Mobilité maximale

Position de conduite adaptée

Pour éviter les troubles musculo squelettiques, il faut être attentif à la position de conduite de vos caristes. Le siège doit être ajustable à l’horizontale, ainsi que le dossier, le siège doit aussi être ajustable au poids du cariste pour amortir de façon efficace les vibrations. Les pédales doivent être disposées comme dans une voiture. Le volant doit également être ajustable en inclinaison.

Visibilité 360°

Un cariste tourne la tête jusqu’à 1000 fois par heure en prise et dépose de charges en hauteur. Pour une bonne ergonomie, il doit disposer d’une visibilité dégagée dans toutes les directions et le dossier du siège ne doit pas empêcher la rotation du buste pour faciliter les marches arrières.

Placer le cariste en position de conduite haute lui permet de bénéficier d’une meilleure visibilité globale et donc de maintenir une bonne position sans risque de troubles musculo squelettiques. Les éléments de poste de conduite du chariot ne doivent jamais obstruer la visibilité du cariste.

Équiper les chariots d’altimètre pour contrôler le niveau des fourches ou de caméras permet de réduire le nombre de mouvements de la tête et augmente la visibilité et la précision.

Direction souple 

Un cariste bouge le bras en maniant le volant jusqu’à 2 000 fois/heure. Il est donc très important d’avoir un chariot équipé d’une direction sans effort avec une boule pour faciliter la rotation du volant.